.:: Secret School ² ::.

• [Entre amours, passions...et réalités] •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sophia Felenak [Admin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophia Felenak
Admin
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 24
Localisation : Devant le frigo à honorer le Yop frambi' =)

Feuille de perso'
& Phrase persow': • La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber (L)
& Année: 1ère
& Relationship':

MessageSujet: Sophia Felenak [Admin]   Sam 5 Juil - 15:58

[Dossier de Sophia Felenak]




Dans la souffrance, c'est beau de croire au soleil pendant la nuit.
On a le devoir du bonheur, d'être heureux.
On doit essayer.
Avoir le droit de crier que la vie est belle.



I/ Personnage

a) Générale
Nom : Felenak
Prénom : Sophia Isabela
Surnom(s) : Sophi’, ou Soph’, mais son frère l’appelle également « Angel ».
Sexe : Féminin
Date et lieu de naissance : 16 avril 1992 à Cracovie, une grande ville en Pologne. Ce jour-là, un ange est apparut sur terre...

****

Projets d’avenir

« Princesse ! » aurait répondu la petite blonde quand elle était encore en couche culotte. Désormais, ses projets d’avenir ont bien changés, et elle se pose énormément de questions.
Choisir son avenir est toujours quelque chose de crucial, surtout pour Sophia Felenak. Bien sûr, elle adore l’équitation, les chevaux, et pourrait travailler dans ce milieu, mais elle sait bien que, même si sa mère affirme qu’elle la pousserait jusqu’au bout quoi qu’il arrive, elle resterait déçue… Venant d’un milieu plutôt pauvre, elle veut que sa fille n’ait pas la même vie qu’elle, et ainsi qu’elle fasse des études pour avoir un métier stable et un bon salaire. Même si elle argumente qu’elle peut rapporter grâce aux chevaux, sa mère reste sceptique. Ainsi, la jeune fille ne pense pas travailler dans ce « monde-là ».
Elle commence à y réfléchir sérieusement, et peut-être se tournerait-elle, comme sa mère, vers la musique, puisque c’est là qu’elle se sent le plus à l’aise. Professeur de musique pour particuliers, pourquoi pas… Tant de voies s’ouvrent à elle ! Et elle sait que, tôt ou tard, elle va devoir faire des sacrifices, des choix qu’elle pourrait regretter par la suite. Son plus grand rêve serait sûrement de devenir comédienne, ou actrice, et chanteuse en même temps. Enfin, elle sait également qu’il est très difficile de percer dans ce milieu hostile, et ne se fait pas trop d’illusions. Grâce à ses résultats scolaires excellents, elle pourrait peut-être, à sa sortie de Secret School, intégrer une fac de droit pour devenir avocat, comme son père, ou juge. L’avenir nous le dira.


b) Passé

Histoire :

L’histoire de Sophia ? Voyons… elle a vécut chez les anges !
Halina Udowski était à l’époque une femme respectable et respectée. Elle était très attachée à l’éducation, à la religion, et à la famille – en Pologne, c’était courant. Elle venait d’un pauvre petit village dans le sud du Pays, à proximité de Zakopane, là où les technologies n’existaient encore pas, et le pays était alors encore communiste.
Bref, elle se voyait déjà religieuse, selon le désir de sa propre mère, en qui elle avait une confiance et une admiration sans faille. Elle grandit donc avec cette pensée-là, avec une impression étrange que son destin était déjà tout tracé. Mais, en grandissant, la jeune femme dévoila l’un de ses secrets les mieux gardés : sa voix. Elle avait en effet une voix qu’on pouvait considérer « d’or », voix qu’héritera plus tard sa fille aînée. Dans son village, elle vécut de nombreuses choses, tragiques comme amusantes, et jamais elle ne baissa la tête ne serait-ce qu’un instant. Les Udowski étaient ainsi.
Elle faillit entrer au couvent, comme elle le devait étant plus jeune, mais à sa majorité, pourtant, elle décida de partir. Tenter sa chance, puisqu’elle était jeune, belle (Halina voulant dire littéralement « la plus belle »), et qu’elle avait tout pour réussir. Car elle avait sa voix. Ainsi, à dix-huit ans, elle quitta la demeure familiale, quitta ce village pauvre dans lequel il y avait eu tant de rires. Elle se souvint des balades en luge qu’ils faisaient quand la neige était incroyablement haute, qu’ils allaient à l’école ensemble, qu’ils étaient un groupe soudé et heureux. Adieu enfance, adieu innocence. Elle rejoignit la capitale, Varsovie, où elle logea chez sa tante Emilia. Elle n’avait pas fait de réelles études par faute d’argent, mais trouva facilement du travail dans les bars ou spectacles pour chanter. Ce qu’elle rapportait était bien peu, mais elle faisait ce qu’elle aimait, c’était l’essentiel. Et surtout, ce fut là qu’elle rencontra l’homme qu’elle aima du premier regard, et qu’elle aimera toute sa vie. Richard Felenak, un avocat prestigieux, né d’une mère irlandaise et d’un père polonais. Il vivait d’ailleurs en Irlande, mais était là en vacances. En réalité, ce fut lui qui la découvrit le premier, puisqu’elle chantait ce jour-là. Oh, des chanteuses, il en avait vu beaucoup dans sa vie, mais celle-ci était différente. Il voulait la rencontrer.
Il resta donc très tard le soir, jusqu’à ce qu’elle quitte le bar, et ils allèrent discuter tout en se baladant dans la capitale. Après plusieurs rendez-vous, ils sortirent officiellement ensemble. A vingt-et-un ans, c’est-à-dire très tôt, Halina Udowski devint Halina Felenak. Dans sa famille, le mariage était quelque chose d’extrêmement sacré, qui devait se dérouler selon les traditions religieuses les plus strictes. Elle était donc magnifique dans sa robe blanche, ses cheveux dorés qui tombaient en cascade sur ses épaules, et Richard l’aima encore plus que la première fois. En Pologne, il était alors inconcevable de penser divorce. Deux ans plus tard, alors âgée de vingt-trois ans, la jeune femme accoucha de jumeaux, une fille et un garçon. Ce fut sûrement le plus beau moment de sa vie. Oh bien sûr, ils étaient au courant, mais ce fut tout de même une très bonne surprise. Les prénoms étaient choisis depuis longtemps déjà, Sophia, en l’honneur d’une arrière-grand-mère défunte, et Isaac. Très tôt, on leur découvrit une complicité sans faille, et ils étaient tous deux extrêmement mignons.
Ils quittèrent la capitale pour s’installer plus au sud, à Cracovie, dans un appartement d’un immeuble banal. Quand les deux enfants eurent cinq ans – ils n’allaient pas encore à l’école – ils commencèrent la musique, surtout Sophia. En effet, on disait que celle-ci avait hérité du don de sa mère. On dépensa une fortune pour acheter un magnifique piano noir qui avait coûté une fortune, et puis pour des leçons particulières. Les Felenak étaient avant tout une famille de musiciens. Halina apprit à sa fille à jouer du piano, tandis que Richard se laissait bercer par les mélodies qu’Isaac jouait sans cesse.
Quand ils eurent six ans, Halina mit au monde une petite fille, Ewa. Et, malgré l’emploi de Richard, il fallait subvenir aux besoins du nouveau-né, et ils décidèrent de vendre le piano, au plus grand désappointement d’Isaac. « Ne t’en fais pas, mes parents en possèdent un beaucoup mieux ! ». Car en effet, la famille Felenak allait déménager. Ce fut pour Sophia, même si elle n’avait alors que six ans, une grande déchirure. Adieu Pologne, pays de son enfance ! Elle qui avait tant aimé son pays, sa langue, sa culture. Ils rassemblèrent toutes leurs économies pour rejoindre l’Irlande, et vécurent un temps chez les parents de Richard. Ils les logèrent, les nourrirent, jusqu’à ce que leur fils trouve un emploi stable, ce qui fort heureusement, ne tard pas. Mais surtout, il y avait dans le grenier le piano. C’était leur seul bien précieux, et Isaac recommença à jouer. Parallèlement, Sophia jouait du violon selon le souhait de sa mère, tout en chantant bien évidemment.
Un an plus tard, la famille s’agrandit encore. C’était une nouvelle petite fille, qu’ils appelèrent Shana. Quand les aînés eurent huit ans, on déménagea encore, puisqu’il fallait quitter les parents de Richard, et cette fois dans le Connemara. C’était là encore une maison banale, sans signe de richesse extérieure ou intérieure. Mais pourtant, on s’y sentait bien. C’était un endroit sauvage, que Sophia jugea comme « magique ». Elle avait huit ans, était douée et déterminée comme sa mère, et apprenait à une vitesse fulgurante, que ce soit au niveau scolaire ou musical. Elle était plus proche que jamais de son frère Isaac, puisqu’ils étaient jumeaux, et ils partageaient au moins en commun la passion de la musique. A neuf ans, alors que la fillette grandissait comme n’importe qui, elle découvrit un pré où broutaient deux poneys, et un peu plus loin, un centre équestre. Comme toute enfant de cet âge-là, elle était impressionnée par la beauté et la fierté de ces animaux, qu’elle aimait bien observer galoper. Elle y allait ainsi deux fois par semaine, parfois plus, et ce ne fut que quelques temps plus tard qu’un homme remarqua son étrange manège. Elle lui expliqua alors que ses parents ne voulaient pas la laisser monter, puisque c’était trop cher, et avec quatre enfants, c’était impossible. L’homme lui répondit alors que si elle l’aidait dans son travail, il pourrait lui apprendre à monter à poney. Evidemment, la fillette fut tout de suite emballée par le projet, et fut refroidie net par le refus catégorique de ses parents, qui disaient également que l’équitation était un sport trop dangereux. Mais c’était surtout parce qu’elle devait déjà travailler à l’école, et avec son violon. Ce fut, contre toute attente, Isaac qui les fit changer d’avis. Sophi’ ne sut alors jamais ce qu’il leur avait dit, mais ils étaient d’accord, ce fut tout ce qui lui importait. Jusqu'à l'âge d'onze ans, la fillette apprit à monter à cheval, à une vitesse phénoménale. Pas parce qu'elle était spécialement douée - bien que certes, elle avait des facilités - mais plutôt parce qu'elle mettait un entrain incroyable à tout connaître. Sa mère avait toujours été présente pour elle, elle était l’aînée, elle avait la voix d’un ange, et c’était une polonaise au grand cœur. Sophia lui vouait une admiration sans faille et une confiance inébranlable, comme Halina vis-à-vis de sa propre mère. Sauf que cette dernière ne l’avait jamais poussée à aller jusqu’au bout, la voyant plutôt devenir religieuse. Entre Sophia et sa mère, c’était plutôt une relation fondée sur un respect mutuel.
Elle menait une vie à un train d'enfer, jonglant entre études, chant et équitation. Mais jamais la jeune fille ne se plaint, ne voulut arrêter. Elle tenait en effet à ce que ses parents, si attachés à l'éducation, soient fiers d'elle. Et ils l'étaient ! Richard était si heureux que sa fille soit douée à l'école, et sa mère en chant, bien évidemment. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait cette voix cristalline et si pure. Pourtant, son rêve était déjà bien là : plus tard, elle serait actrice. Ou chanteuse. Elle ferait ainsi des tournées mondiales, rencontreraient des stars… A treize ans, on est encore jeune, et tant de voies nous sont ouvertes ! Après tout, même si elle n’avait pas une vie de rêve, tout comme sa mère, elle savait se contenter du strict minimum. Elle avait une vraie famille, un frère jumeau qu’elle considérait comme son meilleur ami, et des petites sœurs adorables. Bref, elle allait bien. Parallèlement, elle continuait à monter, enchaînant les concours, avec divers poneys et chevaux. Elle s’attacha à certains, comme Sky, ou encore Flower. Même si, pour beaucoup, le violon n’était pas considéré comme un instrument très à la mode, il n’empêche que Sophia continua à en jouer malgré tout, c’était le violon de son enfance, ça aurait un crime de s’en séparer. Son frère, lui, arrêta le piano pour se concentrer sur un autre instrument, la guitare basse. Inutile de dire que, lors des répétitions dans leur maison, même s’ils avaient une pièce insonorisée, les soirées étaient longues pour leurs parents !
Ce fut à l’âge de quinze ans que Sophia eut sa « crise d’adolescence ». Elle se rebella. Elle répondait à ses parents, à ses professeurs. Elle ne travaillait plus, sauf en chant et en équitation – puisque c’étaient ses passions, de toujours et pour toujours – et disparaissait de plus en plus, ses parents ne la voyaient que pour le repas, et encore. En effet, elle traînait souvent le soir avec ses meilleurs amis, ne jurait que par eux. Evidemment, puisqu’elle considérait son frère comme l’un de ses meilleurs amis, il traînait avec elle et était bien le seul capable de s’approcher d’elle sans qu’elle ne « morde ». Mais jamais la magnifique blonde ne tomba dans la délinquance. En effet, ses parents avaient toujours été contre la cigarette ou la drogue, et elle avait été élevée d’une éducation exemplaire, elle ne pouvait détruire tout cet univers chaleureux que ses parents avaient mis tant de temps à construire, jamais elle ne se le pardonnerait. Elle était juste glaciale, insolente, voire insultante ; et ça s’arrêtait là. Elle admirait sa mère pour le respect qu’elle avait envers chaque personne, pour sa beauté et sa bonté, et malgré tout, elle rêvait d’être comme elle. D’habitude, c’est quand on est enfant qu’on rêve de ressembler à sa mère, et pourtant, elle était déjà une adolescente. Ce n’était pas son problème.
Puisque ses sœurs avaient grandi, sa mère pouvait à présent de nouveau travailler. Elle finit par décrocher les diplômes nécessaires pour devenir professeur de musique. Son métier ne se déroulait pas dans un établissement scolaire, mais au contraire, dans une véritable école de musique. Elle enseignait le chant et le violon, à la plus grande fierté de sa famille, en particulier de Richard, qui était toujours autant amoureux de cette femme à la beauté rare, qu’avait hérité sa fille aînée.
Parallèlement, Sophia continuait de monter à cheval, elle était plus passionnée que jamais, et surtout, surtout, elle chantait toujours. Avec l’âge, elle avait mûri et était beaucoup plus assurée. Elle chantait en soliste lors des fêtes, des spectacles, ou encore en cours de musique… enfin, elle adorait ça. Pour ses seize ans, ses grands-parents, parents et autres membres de la famille se cotisèrent pour lui offrir un cheval, son vœu depuis longtemps. Elle montait en effet depuis tellement longtemps et avait un très bon niveau, elle était donc en âge de posséder le sien. Et quand, un certain 16 avril, un magnifique cheval noir descendit d’un van devant leur maison, elle ne put que crier de joie. Il était si beau ! On la prévint qu’il était encore jeune, et n’avait aucune expérience de concours. Elle s’en fichait. C’était son cheval, à elle-seule, son tout premier. Et puis elle avait remercié sa famille, les embrassant tour à tour, avant que son père ne dise « Sophia, ce cheval est à toi désormais. Et c’est aussi à toi de lui trouver un nom ». Elle avait lu tant de romans sur le sujet, imaginé tant de fois le jour où elle posséderait enfin son cheval, qu’il n’y avait plus à hésiter. Oh bien sûr, elle savait pertinemment que jamais la réalité ne serait comme dans ses livres, mais elle aimait tant rêver ! Elle l’avait regardé alors, et avait dit « Tu es un seigneur, mon grand. Le seigneur de ces terres. Parce que je considère ces terres comme le ciel, car c'est mon paradis, tu es le seigneur des cieux. »



Dernière édition par Sophia Felenak le Jeu 4 Juin - 23:34, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzell-maybelline.skyrock.com/
Sophia Felenak
Admin
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 24
Localisation : Devant le frigo à honorer le Yop frambi' =)

Feuille de perso'
& Phrase persow': • La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber (L)
& Année: 1ère
& Relationship':

MessageSujet: Re: Sophia Felenak [Admin]   Mer 4 Mar - 16:04

Un large sourire s’était dessiné sur son visage quand elle avait prononcé la phrase, comme dans un film. Oh, comme elle rêvait de la dire ! Cet instant magique où l’on découvre qui sera son futur compagnon de gloire. « Mon beau seigneur, désormais, tu t’appelleras Lord of Heaven ! ». Ce fut un jour de fête, puisqu’après tout, elle venait d’avoir seize ans. L’hongre l’avait alors regardé avec étonnement, la prenant peut-être pour une demeurée, mais elle se mit à rire. Ce rire cristallin qui était si particulier et communicatif. L'amitié était fondée, le pacte était scellé.
Elle passa énormément de temps en sa compagnie, et afin de s’entraîner en même temps à la musique, elle lui chantait la plupart des chansons qu’elle aimait. En le pansant, en le préparant, elle chantait. Et, avec le temps, il s’y était habitué, et désormais il relevait la tête à chaque fois qu’il entendait sa voix. Malgré les cours, elle s’efforçait de passer le voir le plus souvent possible et de le monter. Il était incroyablement doué en obstacles, discipline que la jeune fille aimait beaucoup, mais elle ne voulut pas le présenter tout de suite aux concours de la région, elle préférait attendre qu’il soit prêt. Ce fut un beau matin de juin qu’elle reçut des prospectus pour une certaine académie équestre, Secret School. Alors qu’elle pensait que l’équitation n’était qu’un loisir, elle se rendit compte qu’il pouvait devenir beaucoup plus. Mais pourtant, elle hésita : sa vie était ici désormais, en Irlande, même si elle se considérait plus que jamais comme une polonaise grâce à sa mère. Malgré sa crise d’adolescence passée, elle était proche de ses parents – suivant la tradition de sa famille polonaise – de son frère jumeau et de ses deux petites sœurs. Ce fut, là encore, Isaac qui la décida. « Tu te souviens de ce que tu me disais ? Va au bout de tes rêves et ne laisse personne décider pour toi ». Elle prépara donc avec soin sa lettre de motivation, fit une courte description de son cheval, sans oublier de remplir toute la paperasse qui s’y ajoutait. Et puis elle envoya son dossier. Bien sûr, elle potassa dans ses livres, aussi bien sur les chevaux que sur les cours. Elle comptait en effet, outre montrer son courage, sa détermination, sa solidarité et son sens de l’honneur, elle voulait prouver qu’elle était la meilleure, et mener son clan au plus haut. En individuel et en équipe. Elle faisait ça au nom d’Halina, sa mère, au nom de toute sa famille polonaise, si loin désormais, pour que chacun, aussi éloigné soit-il, soit fier d’elle. Elle faisait ça pour défier le monde entier qu’elle était réellement capable de le faire, mais aussi de le prouver à elle-même. Quelques semaines plus tard, elle reçut enfin la réponse… qui se révéla positive ! Elle n’en revenait pas : elle était admise à Secret School, l’académie équestre la plus réputée. Ce fut une gloire pour elle, évidemment, et pour sa famille. Et elle avait gagné : sa mère, particulièrement, était très fière d’elle. Du fait qu’elle lui ressemblait beaucoup, aussi bien au niveau du physique que du caractère, mais aussi parce qu’elle avait la voix d’un ange et que désormais, tout le monde allait savoir qu'elle avait réussi, au début simple polonaise avec pour simples armes sa voix et sa famille, et surtout, elle avait un avenir, un vrai. Et quoi qu’elle décide, si Sophia voulait devenir chanteuse ou travailler avec les chevaux, sa mère allait être là. Elle voulait tout simplement offrir à sa fille ce qu’elle n’avait pas pu avoir de la part de sa mère : une véritable présence. Elle prépara donc son sac avec un entrain non dissimulé, et promit à toute sa famille qu’elle resterait elle-même, à l’autre bout de la terre, qu’elle resterait l’ « ange » souriant et amical. Au nom de tous.
Le jour tant attendu de son départ pour l’Australie arrivé, elle eut bien du mal à se séparer de sa famille. Ses parents, à qui elle promit d’écrire le plus souvent possible, ses sœurs, qui étaient respectivement âgées de huit et sept ans, et qui ne comprenaient pas vraiment pourquoi leur aînée partait, et surtout à son frère, Isaac. Celui-ci lui dit simplement « Bonne chance, Angel ». Ce surnom était une sorte de jeu entre eux deux, un secret qu’ils ne partageaient avec personne, et qui allait rester encore longtemps. Finalement, elle quitta sa maison, sa famille, l’Irlande, avec certes une pointe de nostalgie, pour rejoindre la grande académie équestre, Secret School. Ainsi, son existence allait être bousculée à jamais, mais pour une vie ô combien plus passionnante : devenir une championne...

Ancien Lieu d’habitation [où le personnage était avant son arrivée dans l’école] : Sophia vivait en Irlande, dans le connemara.

c) Situation familiale

Parents [fais une description d’eux]
Halina Julia Udowski, de son nom de jeune fille, est une polonaise d'une bonté sans égale. Elle était destinée à devenir une religieuse, puis a décidé de prendre sa vie en main et de partir pour la capitale. Depuis ce jour, elle a arrêté tout contact avec ses parents et ses frères et sœurs, nombreux. Elle sait que sa mère est malade, mais elle a arrêté d'appeler depuis bien longtemps, jugeant qu'elle n'avait pas à s'en inquiéter puisque ses parents, eux, ne s'inquiétaient pas de son cas.
Quand ses plus petites filles, Ewa et Shana, furent suffisamment grandes, elle décida de reprendre le travail, et devint professeur de chant et de violon dans une grande école de musique. Elle couve beaucoup ses quatre enfants, en particulier Sophia, car celle-ci a une voix d'ange et lui ressemble comme deux gouttes d'eau.
Son père, mi-polonais mi-irlandais, est avant tout un avocat. Peu connu certes, mais il gagne suffisament pour subvenir aux besoins de sa famille. C'est un homme effacé, sévère, mais il sait être juste. Et il aime sa femme plus que tout, car plus jeune, il a été incroyablement séduit par cette polonaise d'une beauté sans égale. Contrairement à Halina, il a de très bons rapports avec David et Agatha Felenak, qui les ont beaucoup aidé lors de leur déménagement en Irlande.
Frères/sœurs [Si tu en as, leur âge, comment ils s’appellent…] Elle a un frère jumeau, Isaac, et elle le considère également comme son meilleur ami. En effet, une telle complicité les lient ! Il est extrêmement sympathique, même si avec l'âge, il est devenu plus arrogant et fier. Néanmoins, ils s'entendent très bien.
Elle a aussi deux petites soeurs, Ewa, de huit ans, et Shana, de sept ans. Elle les trouve très mignonnes.
Autres : [Facultatif : si tu as autre chose à dire, par exemple si ton personnage] ne s’entend pas avec ta famille etc.] Chez les Felenak, la famille, c'est sacré. Sophia entretient donc d'excellentes relations avec ses parents, son frère jumeau et ses sœurs.

_________________


Pick me. Choose me. Love me...


Dernière édition par Sophia Felenak le Ven 6 Mar - 14:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzell-maybelline.skyrock.com/
Sophia Felenak
Admin
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 24
Localisation : Devant le frigo à honorer le Yop frambi' =)

Feuille de perso'
& Phrase persow': • La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber (L)
& Année: 1ère
& Relationship':

MessageSujet: Re: Sophia Felenak [Admin]   Mer 4 Mar - 16:13

d) Description morale

Caractère : [5 lignes minimum. Il y a beaucoup de choses à dire, sur le caractère de quelqu’un ! S’il est plutôt silencieux, doux, arrogant, caractériel…]=)]

Sous une apparence d’ange peut se cacher un démon et sous une apparence de démon peut se cacher un ange.


Sophia est quelqu’un de très difficile à décrire. Son caractère change en effet d’une personne à l’autre, elle est tantôt ange, tantôt démon. Plus mystérieuse qu’elle, ça n’existe pas ! Mais, malgré tout, son visage respire la joie de vivre, et la plupart du temps, elle arbore un large sourire. En effet, elle est toujours enthousiaste et fonceuse ! Fidèle aux Orys, la belle est courageuse et déterminée. Elle est prête à tout pour gagner, et a toujours des idées pour abaisser son adversaire. Elle n’hésitera pas à dire ce qu’elle pense, à ses amis et ennemis, sauf exception. Elle aime travailler, même si elle n’en fait pas sa priorité, et surtout elle est loyale et honnête. Sauf pour se couvrir ou couvrir ses amis, elle ne mentira jamais. C’est en effet une chose dont elle a horreur, et elle préfère « ne pas dire toute la vérité ». Nuance. Sa curiosité peut lui faire défaut, bien qu’elle possède beaucoup de tact. Avec ceux qu’elle ne connaît pas, elle est renfermée, surtout avec ceux des autres clans : elle est insolente, méprisante et surtout insultante. Elle n’hésite pas à enfreindre les règles pour gagner ! Mais surtout, à ne pas confondre avec fier et arrogant. Car oui, elle a sa fierté, comme tout le monde, son amour-propre.
Autre détail non négligeable : Sophia est incroyablement fleur bleue ! Elle reconnait ouvertement qu'elle a un coeur d'artichaut, qu'elle aime le romantisme. Elle aime considérer sa vie comme un film, et a de grandes connaissances dans ce domaine.

Qualités : [fais des phrases] Sophia a de nombreuses qualités, c'est ce qui fait sa force. Évidemment, elle a bien des défauts, mais elle s'efforce de les cacher. la première caractéristique la définissant, comme cité plus haut, est sûrement son enthousiasme, sa joie de vivre. Elle est toujours la première à foncer, à faire la fête, et possède un rire cristallin bien particulier et communicatif. Travailleuse depuis toujours, elle aime avoir de bonnes notes, mais n'en fait plus forcément sa priorité. Elle est également tenace et déterminée, pour elle, pas question de lâcher le bout de quelque chose, elle va toujours jusqu'au bout de ce qu'elle entreprend. Elle est également très solidaire envers ses proches et possède un coeur d'or.
Défauts : [fais des phrases également] Ah, les défauts. Personne n'aime qu'on les lui fasse remarquer ! Sophia est ainsi, elle n'aime pas qu'on la critique, elle prend la mouche très facilement, mais elle essaie surtout de se maîtriser et de contenir sa colère quand on s'en prend à quelqu'un qu'elle aime. Elle est impatiente pour de nombreuses choses, sauf pour le travail. Étant élevée dans un quartier assez pauvre et venant d'une famille guère riche, elle peut parfois se montrer jalouse de certaines personnes.
Signe particulier : / [facultatif]

e) Description physique

Personnage : [5 lignes minimum] [description des cheveux, des yeux, de la taille etc.]

Séduisante
Sexy
Superbe
Sophia est très belle, et elle le sait. Malgré le fait qu’elle n’aime pas qu’on la regarde, elle aime prendre soin d’elle, de son corps. C’est à vos risques et périls si vous la regardez… ^^ Imaginez un ange… oui, vous avez bien lu. Toujours on lui répète qu’elle a la beauté d’un ange, et ce n'est pas pour rien qu'on la surnomme "Angel" ! En la voyant la première fois, vous allez avoir du mal à détacher votre regard d’elle… Elle a l'allure chétive d'un oisillon tombé de son nid. Commençons par ses cheveux. Blonds, avec quelques mèches plus claires. Un magnifique dégradé. Ses cheveux lui tombent en cascade sur les épaules, ils sont brillants comme un rayon de soleil, doux comme de la soie. Ses cheveux encadrent un merveilleux visage, pâle, fin. Ses sourcils sont fins, et en dessous, vous pouvez apercevoir de beaux yeux bleus, comme l’océan. Souvent maquillés, aussi… C’est aussi son arme fatale pour attirer les regards. Souvent, ils représentent son humeur. Quand elle est énervée, ses yeux lancent des éclairs… -Avez-vous déjà vu un ange en colère ? Si non, ça fait mal… - Au contraire, ils sont doux et clairs quand elle est de bonne humeur, ce qui est souvent le cas, fort heureusement ! Nous n’allons pas nous éterniser sur le nez, tout le monde sait à quoi ça ressemble. Elle a de fines lèvres, souvent mises en valeur par du rouge à lèvres bien rouge.
Nous avons fait le visage, passons maintenant au corps. Lui aussi est envoûtant… comme elle tient à sa ligne, Sophia est très mince et grande. Son cou n’est jamais nu, vous pourrez toujours voir accrocher un collier, souvent en perles. Elle n’a guère de muscles, mais ça ne la dérange pas. Possédant une poitrine moyenne, elle n’a jamais cherchée à la mettre en valeur, misant tout sur son visage.

Alors… osez-vous encore douter que Sophia est un ange, un vrai ?
Vêtements : [ce que ton personnage à l’habitude de porter]

Sophia adore la mode, elle la suit de très près et tient à s’habiller chaque jour correctement. Loin d’être provocatrice malgré son physique ravageur, elle ne met pas de décolleté trop voyant, de minijupes ou autres, elle préfère s’habiller de tee-shirts sans manches la plupart du temps, avec des dessins, des textes, des chemisiers aussi, ou bien des hauts qui lui descendent un peu plus bas que la taille, elle adore ! En dessous, elle met TOUJOURS des jeans ou des slims noirs. Vous ne la verrez jamais en jupe, en jogging ou un autre bas totalement moche, d’après elle. C’est un style assez banal, car la jeune femme n’aime pas se faire remarquer, elle s’habille normalement. Parfois, quand il fait chaud, on peut la voir en bermuda, mais c’est rare. Passons aux chaussures… vous ne la verrez jamais en baskets. La plupart du temps, elle met des Convers, décorées à sa façon, par des petits textes, des étoiles... Parfois, par temps de forte chaleur, elle met des ballerines, sa deuxième paire de chaussures préférées.
En ce qui concerne l’équitation, elle met toujours des chemisiers blancs, et des pantalons beiges. Bien qu’elle préfère les couleurs foncées pour s’habiller normalement, en équitation, c’est tout le contraire ! Elle n’aime pas les boots, alors vous la verrez toujours avec de grandes bottes noires, cirées chaque matin.
Autre [Facultatif] Lors de sa période "rebelle", Sophia s'est fait un tatouage sur l'épaule : un magnifique signe celtique.
Nom de la personnalité sur l'avatar : [l'avatar doit être de 200 x 400 ou de 200x320][merci de ne pas changer après, sauf demande auprès des Admins] Taylor Momsen <3

_________________


Pick me. Choose me. Love me...


Dernière édition par Sophia Felenak le Jeu 4 Juin - 23:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzell-maybelline.skyrock.com/
Sophia Felenak
Admin
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 24
Localisation : Devant le frigo à honorer le Yop frambi' =)

Feuille de perso'
& Phrase persow': • La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber (L)
& Année: 1ère
& Relationship':

MessageSujet: Re: Sophia Felenak [Admin]   Mer 4 Mar - 16:29



f) Goûts

En ce qui concerne l'équitation, Sophia à une grande préférence pour le saut d'obstacles, car son cheval est très doué. Elle a toujours eu la sensation de voler, même si ce n'est pas toujours le cas, c'était surtout ce qu'elle se disait plus jeune. Elle aime la course pour avoir "les cheveux au vent", mais n'est pas trop dressage : en effet, elle juge cette discipline ennuyeuse et, malgré le fait qu'elle soit minutieuse, sans intérêt particulier.
Sophia est une fan des séries policières ! En effet, elle adore tout ce qui tourne autour, et connaît chaque série par coeur : elle peut vous citer les personnages, les épisodes etc. Tout le monde connait les experts, non ? Et bien voilà sa série préférée. Enfin, toutes séries confondues [Las Vegas, Manhattan, Miami] Mais elle est au même titre que les autres, en réalité, comme Cold Case, Without a trace, Criminals Minds, Bones, NCIS... Elle apprécie également les séries de milieu médical, House et Grey's Anatomy, et adore la série fantastique Supernatural... pour les deux acteurs principaux, bien évidement. Elle adore aussi Friends, Gossip Girl, Gilmore Girls, Preuve à l'appui... C'est une véritable droguée, il n'y a pas d'autres mots
Adorant lire, la jeune femme a de nombreux livres préférés. Elle aime tout particulièrement les livres d'heroic fantasy, racontant des histoires de mondes parallèles, de fées, d’elfes… Ayant récemment découvert la trilogie « Le pacte des marchombres », elle a tout de suite adoré, en particulier le deuxième tome, « l’envol ». Elle apprécie également la collection « A la croisée des mondes ». Mais aussi "La quête d'Ewilan" et "les mondes d'Ewilan".
Elle aime aussi les livres réalistes, voulant faire passer un message. D’ailleurs, son livre préféré, celui surpassant tout, s’appelle « Chante, Luna ». Pour ceux ne connaissant pas, cette histoire raconte le destin d’une adolescente, prise dans la tourmente du ghetto de Varsovie… un livre qu’elle recommande d’ailleurs à tout le monde et qu'elle lit et relit sans cesse... Elle a aussi lu récemment "Au nom de tous les miens", qu'elle trouve extrêmement bien écrit quoi qu'un peu difficile, "Ces enfants d'ailleurs", qui est également un bon livre.
Sophia n'aime pas, par contre, la musique polonaise, elle n'en n'écoute jamais, à vrai dire. Non, ses deux chanteurs préférés sont James Blunt [entre autre, No Bravery, Goodbye my lover...] et Calogero [elle les aime toutes, mais à une préférence pour Si seulement je pouvais lui manquer, Les hommes endormis, Tien An Men...], elle les écoute en boucle sur son baladeur. Elle aime également Mika [Relax], Christophe Maé [Belle demoiselle, on s'attache, mon p'tit gars...] Enfin bref, des mélanges de chanteurs/chanteuses français et anglais. Elle en apprécie bien évidemment d'autres, ayant des goûts musicaux très variés. Elle a découvert récemment Taylor Swift [Love Story, Our Song...], et adore ! Elle apprécie aussi Superbus [dont Addiction et Butterfly], Simple Plan [Untitled], Enrique Iglesias [Hero, tired of being sorry...], Linkin Park [Shadow of the day etc.], Cold Play [Viva la vida], Indochine [J'ai demandé à la lune], Green Day [American Idiot]. Il faudrait des pages entières pour citer toutes les chansons ! Mais la jeune fille chante également sur la plupart des chansons citées, surtout de Calogero ou de James Blunt, et adore se produire en spectacle.

II/ Lettre de motivation

III/ Votre cheval

Nom : Lord of Heaven
Affixe : /
Age : 8 ans
Date de naissance : 04/09/2000
Race : Hanovrien
Robe : noire
Sexe : [Etalon, Hongre ou Jument] Hongre
Caractère : [deux lignes dans chaque catégorie au minimum]

Au box : Lord of Heaven est un cheval particulièrement doux quand il est au box, car il se sent en confiance et détendu. Gourmand, il ne refusera jamais une friandise, c’est là son défaut principal. Il adore également les longues séances de pansage, qui sont pour lui un véritable moment de plaisir. Les gratouilles sur le chanfrein est son point faible. Néanmoins, il peut avoir ses mauvais jours, et est parfois de mauvaise humeur, car il n’aime pas vraiment être enfermé, préférant le travail ou les sorties a pré. Il fait un vacarme incroyable lors des repas, quand il sent que les granulés approchent, il tape contre la porte, et hennit furieusement, il faut éviter de le déranger à ces moments-là. C’est un cheval affectueux, mais il ne faut pas le chercher, car il se met rapidement en colère.
A la monte : C’est un cheval qui a besoin d’énormément se dépenser, il déteste rester sans rien faire. Détestant la routine, il faut sans cesse faire des exercices variés, car il se lasse vite. Assez difficile, il part très vite au galop, il faut savoir le tenir. Néanmoins volontaire, l’hongre est obéissant et aime le travail, il veut faire plaisir à son cavalier. Pas très doué en dressage, il excelle néanmoins en obstacles, où il est très habile.
Capable de faire des sans-fautes, il a un grand avenir dans ce domaine-là. La deuxième discipline dans lequel il est très bon est l’endurance, capable de parcourir de longues distances sans se fatiguer. N’aimant guère le cross, il peut se révéler doué à condition d’avoir un peu d’entraînement.
Au pré : Ah, le pré. Son endroit préféré, sans doute ! Il pourrait y rester toute sa vie. Il sait bien souvent à l’avance où sa propriétaire le conduit. Là-bas, il y va surtout pour se défouler. C’est très agréable de l’observer s’ébattre joyeusement, on peut le voir partir régulièrement en coup de cul, ou bien il essaie parfois de faire la course avec les chevaux des prés à côté. Il est le plus souvent au galop ou au trot ! Sinon, il aime bien brouter l’herbe, pour se reposer. Il aime particulièrement se rouler, ce qui fait que quand il revient du pré, il faut prévoir une séance plus longue de pansage. Il faut le plus souvent lui laisser le licol, ce qui est un peu plus facile pour l’attraper, car sinon il est capable de faire courir sa propriétaire pendant longtemps.

Photos : [merci d’en mettre deux]

Spoiler:
 


Palmarès : (noms des concours, dates, nombre de participants, classement. Merci de respecter l’ordre ![Il peut bien sûr n'en n'avoir jamais fait.] Elle n'a eut son cheval que depuis quelques temps, et n'en n'a jamais fait avec lui.

Au début, vous avez 40 points, vous devez les distribuer tous dans les disciplines suivantes. Attention à ne pas en rajouter !

Dressage : 5
Saut d’obstacle : 10
Course : 5
Pony-games :
Attelage :
Voltige :
Horse Ball :
Ethologie : 5
Endurance : 10
Western :
Amazone :
Cross : 5

IV/Toi

Prénom : Obi-Wan Kenobi Appelez-moi Linoa
Age : 15 bougiies [et oui, déjà ^^]
Que penses-tu, sincèrement, de Secret School ?

Comment as-tu découvert le forum ? [si c'est avec IE, un top-site, un site partenaires...]Si t'es fier d'être un crétin frappe dans tes mains !
Autres :

_________________


Pick me. Choose me. Love me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzell-maybelline.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sophia Felenak [Admin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sophia Felenak [Admin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Sophia Evans
» Sophia E. de Roumanie - Colombe le jour et Vipère la nuit.
» Cherche 1 Admin et 1 Modo pour new forum
» Sophia Elarcisis - Marchande itinérante de poisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Secret School ² ::. :: L'Accueil de Secret School :: [Bureau des Inscriptions]-
Sauter vers: